Origines du Sic Bo

Pour avoir une idée de ce à quoi le tout premier ancêtre du sic bo ressemblait, il faut remonter à la Chine ancienne. Si ce divertissement requiert aujourd’hui l’usage de seulement deux dés, la traduction littérale du terme Tai Sai nous rappelle pourtant que ses fondateurs le pratiquaient avec trois dés, ou plutôt avec trois petites pierres ou briques. Eh oui, à l’époque, la logistique n’était pas du tout la même qu’aujourd’hui.

Les ancêtres régionaux du sic bo

Le premier ancêtre du sic bo se prénomme Tai Sai, ce qui signifie littéralement « paire de dés ». Ce jeu était pratiqué dans diverses régions du continent asiatique telles que la Chine mais aussi le Cambodge et les Philippines. De nos jours, le sic bo est connu dans ces pays sous le nom générique de Lucky Dice. Or, aux Philippines, on appelait originellement le jeu Salut Lo tandis qu’à Macao, il arrive encore de parler de Dai Siu. Le sic bo reste quoiqu’il en soit beaucoup attaché au craps, que beaucoup de joueurs confondent toujours aujourd’hui. Pour rappel, le craps aurait été inventé il y a plusieurs siècles avant J-C. au Moyen-Orient en tant que Al Azaar.

L’exportation du sic bo

Au fil des âges, le sic bo s’est exporté dans divers pays. La Corée du Sud, le Cambodge et le Laos témoignèrent de son passage. Les flux migratoires du 19ème siècle encouragèrent le déplacement de ce jeu, si bien qu’il finit par être introduit en Europe dans certains casinos allemands et britanniques. S’il est aujourd’hui pratiqué de manière intense dans les casinos occidentaux, le sic bo ne fait succès en Europe que depuis peu de temps. Son cousin le craps lui a souvent fait de l’ombre, jouissant d’une côte de popularité sans précédent. A noter que le sic bo fit ses premiers pas aux USA au 20ème siècle, en même temps que la Rail Road Corporation employait des immigrés chinois pour construire les toutes premières voies ferrées. Très vite, le sic bo fut alors connu sous l’appellation Chuck-a-Luck.

Le sic bo au 21ème siècle

De nos jours, le sic bo a été pleinement accepté par l’ensemble des opérateurs, quels que soient leur lieu de résidence ou spécialité. S’il le sic bo a été accepté tardivement dans certains cercles de jeux terrestres –en Grande Bretagne, il n’est légal que depuis 2002, le sic bo attire tout de même la foule grâce à l’attractivité et le nombre important de paris qu’il propose. Le côté traditionnel du jeu a été conservé pour plus d’authenticité puisque c’est une cage mécanique qui mélange les boules associées aux numéros : cela plait énormément aux parieurs ! Dans les casinos en ligne, toutefois, c’est un générateur de numéros aléatoires qui est en charge de procéder aux tirages.

Fan de vidéo poker, machines à sous ou cartes à gratter ? On vous donne nos meilleures astuces pour gagner au casino :