Les origines du Loto

Une naissance qui remonte aux premiers âges du Monde

Le loto est un jeu de hasard dont les origines remontent à l’antiquité. Par principe, le tirage au sort, quelque soit le nom qu’on lui donne, loterie ou tombola, existe depuis la socialisation de l’homme. Rappelez-vous la courte-paille ! Mais les critiques et historiens s’accordent à dire que la première trace officielle de loto date de la Rome Antique et est associée à des fêtes civiques et païennes. Interdites à de nombreuses reprises par les religieux, elle refait régulièrement son apparition, et plus précisément à Gênes au XVIème siècle sous la forme d’un tirage au sort visant à élire les membres du Grand Conseil.

Une question de moralité et de finances

Importée en France, la pratique vise alors surtout à collecter des fonds pour le Royaume. Toujours dans sa fonction de renflouage budgétaire, la loterie est tantôt interdite, comme tous les jeux d’argent et paris qui s’y apparentent, tantôt promulguées et organisées par les hautes instances mêmes qui les condamnaient !

Au XVIIIème siècle, les loteries sont sujettes à des débats et controverses enflammés quant à leur dimension morale. Fraude, triche, avidité, violence… La Loterie, comme tous les jeux d’argent, est considérée comme une occupation poussant aux vices et à la malversation. Il n’en faut pas moins pour la condamner aux yeux de l’Eglise, dont les congrégations ne manquent cependant pas d’organiser des jeux quand il s’agit de bâtir un nouveau lieu de culte ou de financer une paroisse…

Un bienfait et un divertissement avant tout

En 1775, Madame de Pompadour autorise à nouveau la loterie au profit de l’Etat, qui encaisse jusqu’à 7 % des revenus générés. Mais c’est seulement en 1975, soit 200 ans plus tard, que le jeu de loterie prend enfin une place officielle dans la société, abandonnant par là même son habit négatif, grâce au Premier Ministre Jacques Chirac. Le loto est alors considéré comme un jeu national. Il est contrôlé et encadré, y compris sur le sujet des addictions et comportements de jeu à risques. Les gagnants eux aussi sont accompagnés psychologiquement, juridiquement et fiscalement par la Française des Jeux, créée un an plus tard en 1976 et détenue à 72 % par l’Etat français.

Alors qu’à ses débuts la loterie n’attirait pas encore les foules, elle connaît en l’espace de 10 ans un succès plus que fulgurant. Le record de gain en France a été remporté le 6 juin 2011 pour une somme totale de 24 millions d’euros. Le 18 mai 2013, c’était un Américain qui remportait 459 millions d’euros à la loterie « Powerball », en deuxième position après un record mondial, soit le jackpot le plus élevé de l’histoire du loto, en mars 2012, au Méga Millions américain, avec… 511 millions d’euros !

Qu’attendez-vous pour vous lancer ?