Les origines des cartes de grattage

Lorsque vous étiez enfant, vos parents vous laissaient gratter case par case – pas tout d’un coup – afin de préserver le suspens. Adultes, vous avez développé des techniques. D’abord gratter la case de promesse de gain, puis petit à petit les zones où se situent les combinaisons. Jackpot ou pas jackpot… Pour la majorité, des petits gains qui vous rembourseront votre carte à gratter, ou des sommes satisfaisantes qui égaient votre semaine. Pour d’autres, le gros lot qui leur offrira des vacances aux Caraïbes ! Découvrez d’où viennent ces petits cartons de la chance !

Naissance des cartes à gratter

C’est avec le succès incontestable des loteries que l’américain John Koza décide de créer les premières cartes à gratter. Alors que les parieurs étaient systématiquement obligés d’attendre plusieurs jours avant de connaître les résultats, cet informaticien diplômé de l’Université du Michigan s’associe avec un professionnel du marketing, Daniel Bower, pour inventer un jeu de tirage automatique dont le joueur pourrait savoir de suite s’il a remporté ou non un gain, voire, le jackpot. Leur trouvaille consiste alors en un petit carton de format pratique, pioché et acheté au hasard chez un revendeur, sur lequel une combinaison est imprimée indiquant un gain ou non. Pour maintenir le suspens et éviter toute tricherie pendant la vente, les résultats sont dissimulés par une peinture spéciale que l’on gratte pour laisser apparaître la combinaison. La carte à gratter et son incontournable pièce de monnaie sont nées !

Les cartes à gratter modernes

Les cartes de grattages sont des jeux faciles d’appréhension et donc diffusées à large échelle dans tous les lieux où l’on joue habituellement à la loterie : bars, buralistes, tabacs journaux, cafés de quartier… Depuis leur création, elles ont évolué et sont désormais vendues dans le monde entier. Le principe étant déclinable à l’infini, les cartes à gratter adoptent des thèmes variés et originaux, avec des combinaisons de chiffres, des symboles ou des petites icones. Les règles sont toujours inscrites au dos des cartes, permettant ainsi au joueur de savoir quelles sont les conditions requises pour empocher un gain. Aux Etats-Unis, des cartes à gratter, équivalentes des billets de tombola, sont vendues au profit d’œuvres de charité ou encore par de grandes enseignes comme ticket de réduction pour leurs produits.

A l’ère du Personnal Computer, les casinos en ligne fleurissent sur Internet et c’est donc sans surprise que l’engouement pour les jeux virtuels (mais avec de l’argent réel !) touche aussi les jeux de cartes à gratter. Adoptant des graphismes séduisants, les cartes de grattage se jouent sur écran comme en vrai. Munissez-vous d’une pièce de monnaie virtuelle et grattez les zones prévues à cet effet. Dans certains cas, vous aurez même le plaisir de jouer en musique, avec un bruitage de grattement de la pièce sur le carton de jeu !

Fan de vidéo poker, machines à sous ou cartes à gratter ? On vous donne nos meilleures astuces pour gagner au casino :