Les origines du Sudoku

Les bases du Sudoku

Depuis une dizaine d’années, on les trouve partout. A côté des grilles de mots croisés et autres jeux papier, on trouve une grille de chiffres qui attire les regards et donne envie de sortir son crayon à gomme ! Nul besoin d’être un as en mathématiques pour jouer au Sudoku ! C’est un jeu de logique et d’observation qui ne nécessite pas de connaître ses fractions et ses théorèmes sur le bout des doigts. Quoique…

Dans une grille de 81 cases, il faut placer des chiffres de 1 à 9 de façon à ne retrouver qu’un représentant de chaque chiffre par ligne, par colonne ou par carré internet de 3 cases sur 3 cases. Pour se lancer, des chiffres sont déjà indiqués au préalable. Selon le niveau de difficulté de la grille, les numéros révélés sont plus ou moins stratégiques et permettent d’éliminer des probabilités. Le jeu fonctionne en général par élimination, le joueur est amené à hiérarchiser les possibilités, partant des cases où les chances sont certaines à celles où les possibilités sont multiples. Selon certains chercheurs, il est impossible de créer une grille de Sudoku ne comportant que 16 cases révélées, au risque d’obtenir une grille à solutions multiples. Le minimum étant toujours 17 cases visibles.

Le Sudoku est un jeu excellent pour la gymnastique cérébrale et pour occuper intelligemment vos temps libres !

Des origines multinationales

On pourrait croire que puisqu’il est à la mode depuis quelques années, le Sudoku est une invention récente qui a fait révolution, au même titre que les mangas. Ce n’est pas le cas ! Les premières grilles de Sudoku telles qu’on les connaît aujourd’hui ont été créées par un américain en 1979, Howard Garns. Mais le carré magique existe depuis des millénaires et se retrouve dans toutes les civilisations ayant fait usage de l’arithmétique théorique, et ce depuis l’Antiquité.

Employés comme systèmes de calculs et de démonstration ; les carrés magiques deviennent ensuite des casse-têtes logiques et des problèmes de mathématiques retors pour tous les passionnés de « remue-méninges ».

En 1782, Leonhard Euler créé un jeu qui se rapproche du Sudoku actuel, qu’il appelle le Problème des officiers. On en voit apparaître des versions approchantes à partir du XIXème siècle dans tous les journaux, mais c’est en 1979 que le pigiste américain Garns lance officiellement le jeu sous le nom de Number Place (soit « une place pour chaque nombre »). Fort de son succès et de l’engouement des lecteurs pour ce jeu de chiffres dont les règles sont faciles à intégrer, l’éditeur spécialiste japonais Nikoli l’introduit dans ses pages en 1984 sous une nouvelle appellation : le Sudoku. Abréviation en kanji de « Suji Wa Dokushin ni Karigu », qui veut dire « chiffre limité à un seul », le carré devient ainsi Su (chiffre) et Doku (unique). En 1989, la société Loadstar et Softdisk, spécialistes informatiques, lancent l’un des tous premiers logiciels capables de générer des grilles automatiques de Sudoku. Aujourd’hui, des sites proposent des versions imprimables du Sudoku, et même des jeux de Sudoku en ligne.